Anne MICHEL

"Peut-être est-ce un faux fou ? Un type sain d’esprit qui manœuvre. Cela expliquerait l'absence de sang. Quel intérêt ? Etre déclaré irresponsable au cas où il serait pris... Première possibilité. Un peu tirée par les cheveux, mais bon. Certains aiment assurer leurs arrières... Pourquoi pas ? Deuxième possibilité : il a dans le nez un certain barbu, dont il voudrait se débarrasser. Mais impossible, car la Police - moi !- veille et saurait tout de suite qui est le meurtrier, en examinant les mobiles et tout ça. Donc, il tue quelques barbus, au hasard, et le sien dans le lot. De cette manière, la forêt cache l’arbre."

Anne Michel met en ligne l'intégralité d'un roman policier "La femme à barbes".

()