Fabien POULAIN

"Le monde antique inclinait sur sa fin. Les jardins de délices de la jeune lignée défleurissaient; — plus haut, cet espace vacant, désert, les hommes qui grandissaient loin de l'esprit d'enfance aspiraient à l'atteindre. Les dieux et leur cortège s'en étaient allés". Poèmes de l'auteur dont "les incarnations du verbe", dans une présentation très originale.

()