Carole ZALBERG

Carole ZALBERG - http://carolezalberg.com
"Napo, je l’aime depuis plus d’un an. Je le vois chaque dimanche aux EEI*. Toute la semaine, je me demande si ce sera un dimanche avec ou sans. Parce que le problème, c’est que je ne suis pas la seule à l’aimer, Napo. Mes deux meilleures amies, elles aussi, sont folles de lui. Il faut dire qu’il est beau. Et doux. Et drôle. Quand il n’est pas distant, condescendant et méchant. Napo c’est le loto. On gagne rarement mais on rejoue toujours. On fait sa grille toute la semaine. « Je vais arriver et : a) il va me prendre dans ses bras en souriant et me garder là le reste de la journée ; b) il va me poser quatre bises sèches sur les joues et enlacer tendrement Frédérique ou Fany ; c) il va nous ignorer royalement et échanger des blagues salaces avec ses copains »
Oui Napo parfois, c’est un salaud."

Traductrice, parolière et romancière, Carole Zalberg a participé à divers recueils collectifs dont : De B à Z, le GREC (université de Bari), 2007, Le geste et la parole des métiers d’art, le Cherche-Midi, 2004 et Collection irraisonnée de préfaces à des livres fétiches, sous la direction de Martin Page et Thomas B. Reverdy, Intervalles, 2009. Certains de ses poèmes figurent dans l’anthologie Les jeunes poètes français et francophones, parue chez Jean-Pierre Huguet éditeur en 2004, d’autres dans une anthologie de la poésie française publiée par Jean Orizet au cherche midi en 2004. Elle écrit par ailleurs des chroniques littéraires pour le Magazine des livres, le BSC news, Vents contraires, des chansons, travaille à plusieurs projets pour le cinéma ("les Joueuses", coécrit avec Alexandra Lederman, adaptation de "A défaut d’Amérique") et le théâtre (adaptation de "L’invention du désir"), anime des ateliers d’écriture en milieu scolaire et des rencontres avec des écrivains à la librairie La Terrasse de Gutenberg.

Sur le site, les publications de l'auteur, des nouvelles, des textes, des interviews, bref un site complet.

()