Philippe NONIE

Mon site présente mes trois premiers romans parus dans trois maisons d'édition différentes : "L'Inconnue" chez Calmann-Levy, prix Nouveau Talent 2011, "Carnets d'esprit" chez l'Harmattan publié en septembre 2012 et "Les pigments d'éternité" publié aux éditions Paul&Mike en mars 2013 et qui est dans la sélection du prix Fondcombe 2013.
Outre les dates de dédicace, vous trouverez sur mon site des interviews radio et vidéo, l'univers dans lequel j'ai écrit mes romans, des liens en rapport avec le thème de chacun des livres.
En deux ans, il a été visité par près de 29.300 personnes dans le monde.
N'hésitez pas à vous y rendre pour découvrir mes romans et me faire part de vos remarques.
Merci de votre attention et bonne journée.

Les pigments d'éternité (Paul et Mike)

ISBN : 978-2-36651-028-7
Prix : 20 euros TTC
IMPORTANT : La maison d'édition Paul&Mike est distribuée par HACHETTE DISTRIBUTION.

L’histoire : à la mort de son père, un célèbre restaurateur de tableaux, Florence se rend chez le notaire pour régler les formalités d’héritage. Elle se trouve alors dans l’obligation inattendue d’écouter une lettre écrite vingt-cinq ans auparavant et dont le contenu la laisse abasourdie : la Joconde serait toujours vivante ! Elle aurait traversé les siècles à l’intérieur du tableau grâce à une invention méconnue de Léonard de Vinci, les pigments d’éternité, prévus pour fondre le jour où Mona Lisa rencontrera l’amour… Florence va alors entreprendre une enquête afin de comprendre sa propre histoire, celle d’un père dont elle découvre la face cachée, d’une mère qu’elle n’a jamais connue et celle, aussi, de la plus célèbre peinture au monde…

Ce qu'en dit la critique :

"Philippe Nonie nous livre, à travers cette fantastique translation de Mona Lisa à cinq siècles d'intervalle, une époustouflante fiction qui ne vous lâchera pas de sitôt".
Jean-Claude Dupont-La Dépêche du Midi
26 mars 2013

"J'ai été transporté par cette histoire qui est fausse et que je sais pourtant être vraie après avoir lu votre roman. J'étais ce gardien du Louvre qui découvre que la Joconde a quitté son tableau".
Jean-Claude Delayre dans l'émission littéraire "Passion d'écrire, envie de lire" s