La voisine

J'ai fini par me décider à créer ce blog afin de sortir mes pages, gribouillées pour certaines depuis des lustres, du tiroir et de la poussière... Des lustres poussiéreux, ça fait mauvais genre!

Pourquoi "la voisine"?
Parce qu'il se trouve que j'en suis une, comme à peu près 7 milliards de mes congénères. On est tous la voisine ou le voisin de quelqu'un. Si ce n'est un mur, c'est au moins la frontière de nos pays qui nous confère ce noble statut.

Un voisin, ça peut être bruyant, dérangeant, envahissant même, mais c'est aussi précieux. Pour un paquet de farine, un tournevis, une araignée dans la salle de bains. Pour un sourire, un bonjour, un peu de vie, une lumière à travers la fenêtre d'en face...

C'est de cette façon que j'aime voir les choses. J'aime observer les gens vivre les uns avec les autres, plus ou moins bien. Comment des liens se créent, se tissent, se nouent, s'emmêlent, se rompent et se recréent ailleurs... J'aime les écrire et les décrire.

Et parce qu'une voisine ou un voisin, ça regarde par la fenêtre et ça commère, dans ce blog, la voisine que je suis raconte et se confie, questionne son propre reflet dans le miroir, s'interroge sur le monde qui l'entoure et sur sa place dans tout ça, en tant que voisine, soeur, amie, amante... Des coups de gueule, des coups de foudre, des envies, des sourires, des fantômes et des étoiles.

Tant qu'il y aura des hommes, il y aura des voisins... et donc de quoi écrire!

()