@CADEMIE
Avec qui

MORTELS EN LICE

    Outre les Ecrivains sollicités par le Portail du Livre, tout auteur inscrit à l'INEE (Internet Nouvelle Encyclopédie des Ecrivains) peut demander à intégrer l'@cadémie lors de son inscription. Les mortels en lice se réserve le droit d'accepter ou refuser l'impétrant(e). Figurent à l'@cadémie :







"La modestie n'est pas mon fort du fait d'un physique et d'un intellect largement au-dessus de la moyenne".

Depuis quelques années, Marc Archippe distille des idées en rapport avec... son intellect.




"Preuve vivante qu'on peut tripler sa troisième sans jamais obtenir le brevet des collèges, et réussir à valider un Master2 Langue et Littérature Française avec mention bien"

... et créer le magazine décapant sistoeurs.net, et publier chez Hachette.




"A l'origine bouquin signifie vieux livre dont on fait peu de cas. Justement, je crains qu'on fasse peu de cas du livre de littérature au point de la mettre au niveau d'une activité comme une autre, à usage de divertissement, conservant néanmoins le prestige de la culture"

... un pavé de bonheur sur un site visuellement sobre avec, pour engagement, la sincérité.



"Le Cinéma… C’est tellement important dans ma vie. J’ai traîné sur les plateaux des films durant 17 ans. C’est par le scénario que je suis venue à l’écriture. Avec un livre sur les bras intitulé "Et Saul de Tarse devint Saint Paul", je m’attire parfois les foudres des maisons d’éditions"...

Du passé simple... au passé compliqué. En toute simplicité.





"Un séducteur approchant les 80 ans est-il toujours un séducteur?"

Quand il porte haut et fort les trésors de l'écriture, oui.




"J'ai une immense capacité à l'émerveillement, à voir le meilleur chez les autres".

Jeux vidéos, robots, biographie de Steve Jobs... le catalogue d'une passion, la passion du futur pour le rédacteur en chef de la revue "Comment ça marche".




"Je ne suis pas un vrai écrivain. J'ai écrivaillé quelques chansons, nouvelles, contes ou pièces, un petit essai sur Brassens"

...salué par la critique et le public comme l'un des ouvrages les plus originaux écrits sur l'oeuvre de Georges Brassens