ACTUALITES


. DOSSIER SPECIAL

Je suis publié sur une plateforme en ligne : suis-je auteur ou éditeur?

Pour savoir de quel statut dépend un écrivain, il faut savoir s’il est considéré comme auteur ou s’il ne l’est pas. Et pour savoir s’il est auteur ou s’il ne l’est pas, il faut savoir si le contrat qu’il accepte est un « contrat d’édition » (à compte d’éditeur) ou s’il n’en est pas un (à compte d’auteur). C’est ce que nous allons étudier à partir d’un modèle de contrat factice, c’est-à-dire une transposition papier des clauses contenues sur les plateformes numériques... Saison 1, épisode 1-2-3


. Un chevel, des cheveux...

Jean-Pierre Ceton s'attaque aux difficultés de la langue française.


. Chroniques d'un avocat pour auteurs

Emmanuel Pierrat est un avocat spécialisé dans la propriété littéraire et artistique. Mais il est aussi un chroniqueur juridique qui nous a enchanté...



A.J.  ELORN

. Sur Amazon...






A la une


Un chevel, des cheveux...


« L’amour de la langue, c’est la pratiquer dans toute son extension potentielle. Si on voulait que le Français revienne à la mode, il faudrait le libérer de son image de rigueur un peu vieillotte… Si on voulait qu’il retrouve sa place de langue européenne d’usage, il faudrait provoquer un nouvel intérêt pour cette langue en lui inculquant de nouvelles logiques de fonctionnement... »

Dans Osons libérer le Français, Jean-Pierre Ceton se pose en défenseur de la réforme orthographique de 1990 sur laquelle  les puristes de la langue française ne cessent de revenir. Et pour cause : il faut reconnaître qu’entre les règles grammaticales classiques et les règles grammaticales consécutives à la réforme les utilisateurs de la langue français ne savent tout bonnement plus comment écrire, ni parfois même comment s’exprimer correctement. Il faut reconnaître qu’une lettre de motivation rédigée en français simplifié interpelle négativement l’employeur tout comme un site internet rédigé sous la même forme affaiblit la crédibilité de son concepteur. Et pire, s’il s’agit d’un site commercial, peut repousser un client soupçonneux quant à l’origine de celui-ci (défense du consommateur oblige).

L’ouvrage de l'auteur n’en reste pas moins une réflexion pertinente quant aux complexités de la langue française. L’écrivain Jean-pierre Ceton dirige la revue littéraire en ligne Lettre au lecteur






Chroniques d'un avocat pour auteurs


On a particulièrement apprécié les chroniques juridiques de Maître Pierrat avocat spécialisé en droit de la propriété littéraire et artistique sur le site Livre-hebdo

Le nombre d’articles publiés et la richesse de leur contenu nous conduisent à classer le lien parmi les indispensables de l’internet. Parmi ces rubriques fort instructives :

. L'éditeur et la promotion du livre 
. La littérature, la morale et les juges
. Le titre du livre et sa difficile protection
. Quels droits sur les inédits ? 
. Le droit de citation a ses limites
. Tintin et la Loi
. L'empire des droits de propriété intellectuelle






Homéopathie: qui était Hahnemann?

Voilà un site qui nous éclaire sur Christian Friedrich Samuel Hahnemann, le fondateur de l'homéopathie en 1796, une médecine clouée au pilori deux siècles plus tard. On apprendra notamment que le jeune Samuel se voit accorder une bourse d'étude pour ses qualités d'assiduité et d'intelligence par le roi de Saxe. Passionné par la recherche scientifique et attiré par la médecine, il se lance dans la pratique de « l'art de soigner », mais devant la résistance des maladies, il doute de la valeur des remèdes et des théories enseignées. Il obtient son diplôme et devient le médecin personnel du baron de Brukenthal, puis se consacre à l'écriture. Au jeune médecin qui parlait sept langues, un éditeur propose la traduction de l'ouvrage d'un scientifique écossais sur le quinquina du Pérou. En contradiction avec l'auteur, et s'appuyant sur les théories d'un certain Hyppocrate (« Les semblables sont guéris par les semblables ») Hahnemann expérimente sur lui-même un traitement: l'homéopathie est née. La publication de la bible de l'homéopathie, « L'Organon », lui attire les foudres de ses pairs de la médecine officielle, ce malgré de nombreux succès de guérison, dont notamment le traitement homéopathique du choléra. Hahnemann introduit le second principe qui repose sur le fait que le médicament agit par sa nature et non par la quantité ingérée, théorie qui vaudra aux obscurantistes de tous acabits de réduire l'homéopathie à de l'eau et du sucre, pendant deux siècles et jusqu'à nos jours. En 1835, il s'installe à Paris où son appartement exigu connaît la ruée des malades, des admirateurs et des médecins venus s'instruire sur ce nouvel art. C'est dans la capitale que le scientifique érudit, qui craignait de voir l'oeuvre née de son patient labeur disparaître avec lui, mourra en 1843. Il sera inhumé au cimetière du Père Lachaise, pauvrement et sans cortège. Sept ans après sa mort, la ville de Leipzig d'où il avait été chassé, lui élèvera une statue.






Un polar à succès


(..) Ils ont relevé des ecchymoses sur le front, des traces de pression
sur la nuque et, surtout, l’eau prélevée dans les poumons n’a rien à voir avec celle du
canal. Les analyses nous diront sans doute d’où elle provient mais, dans l’immédiat, on
a la preuve que ce n’est pas un suicide et c’est ce qui nous importait...
Au fond d’eux, par instinct, tous savaient qu’il s’agissait d’un crime. Il restait maintenant au
commissaire principal la distribution des rôles : visionnage des enregistrements des
caméras de vidéosurveillance, procès-verbaux d’audition des jeunes mineurs qui
avaient découvert le corps, identification des proches...(..)

Adopteuntueur.com est un plongée dans une enquête criminelle en bonne et due forme via une sombre affaire où sexe et argent jouent à cache-cache, sous la plume d’un auteur de polar « multirécidiviste », sélectionné à deux reprises pour le Prix du Quai des Orfèvres. Malgré un succès grandissant et une dizaine de publications aux titres plus qu’évocateurs ( « sous les pavés la mort, « six mois à tuer », Curriculum mortem », « série noire pour femmes en blanc »), on appréciera la modestie teintée d’humour (noir ?) d’Enzo Bartoli et on partagera sur son incontournable site les attentes et les joies d’un auteur promis au meilleur.






Léonard de Vinci, les derniers jours d'un génie


Léonard de Vinci a soixante-quatre ans lorsqu’il répond à l’invitation de François 1er, alors au sommet de sa puissance. Le roi de France installe le génial vieillard au château du Cloux (aujourd’hui le Clos-Lucé) à Amboise et lui donne le titre de « Premier peintre, ingénieur et architecte du roi ». Durant les deux années et demie qui lui restent à vivre, l’auteur de La Joconde est toujours aussi prolifique, il organise des fêtes à la gloire de son ami le roi et conçoit des projets grandioses : une nouvelle capitale royale à Romorantin en Sologne et le château de Chambord, une œuvre d’art unique au monde. Le palais royal et la ville nouvelle de Romorantin sont restés à l’état d’étude sur le papier et Léonard de Vinci ne verra pas la construction de Chambord dont certains aspects laissent à penser qu’il est bien l’auteur des plans, au moins partiellement.

Quel livre choisir sur l'excellent site d’Elie Durel, historien et romancier ? Le récit consacré à la Tigresse bretonne, « Jeanne de belleville, corsaire par amour » ? Celui qui nous éclaire sur « L’autre fin des Romanoff » et la survie de l’une des Grandes-Duchesses qui ne serait pas Anastasia ? Où celui mettant en scène deux personnages que tout oppose Jeanne d’Arc et Gilles de Rais, « les amants du Val de Loire ?  Le lecteur n’aura que l’embarras du choix pour satisfaire sa gourmandise historique, et notamment l’une des dernières publications consacrée aux derniers jours de  Léonard de Vinci.






Philippe Lançon : prix fémina 2018

Nous avons eu le plaisir d'apprendre que le prix Fémina 2018 a été décerné à Philippe Lançon pour son livre Le Lambeau paru chez Gallimard.
Un plaisir d'autant plus fort que le jury du Fémina est constitué de femmes.
Après le drame qui a affecté l'auteur, victime de l'attentat de Charlie-Hebdo, nous souhaitons à Philippe Lançon Rien que des petits bonheurs... version 2005.
Et merci à mesdames Bloch-Duno, Garat, Gallois, Jacques, Jordis, Laurens, Ozouf, Salleneve, Savigneau, Thomas, pour leur choix.

Charlie-Hebdo : le témoignage bouleversant d'un rescapé

J'étais maintenant à terre, sur le ventre, les yeux pas encore fermés, quand j'ai entendu le bruit des balles sortir tout à fait de la farce, de l'enfance, du dessin, et se rapprocher du caisson ou du rêve dans lequel je me trouvais. Il n'y avait pas de rafales. Celui qui avançait vers le fond de la pièce et vers moi tirait une balle et disait "Allah Akbar !" Il tirait une autre balle et répétait encore "Allah Akbar !"
Rescapé de l'attentat contre Charlie-Hebdo, Philippe Lançon, écrivain et journaliste, livre un témoignage glaçant dans ce livre où le titre suffit à comprendre : Le lambeau.
No comment.

ARCHIVES